Festival de la Voix de Châteauroux du 14 au 17 mai 2020 Le festival vocal de la région Centre-Val de Loire

Les Voyageuses, direction Sarane Pacqueteau

Utilisez-vous les outils du web pour continuer à chanter et/ou rester en contact avec les membres du chœur ? Si oui, lesquels, si non pourquoi ?

Avec Les Voyageuses, nous n'avons pas fait de répétition par Visio, nous avons uniquement organisé un rendez-vous pour nous voir, discuter et prendre de nouvelles de chacune. Nous sommes inondés d’initiatives des uns et des autres, pour ma part, je trouve que c'est adapté pour un échange entre nous… mais que tout n'a pas besoin d'être donné à voir et à entendre.

J'ai scanné de nombreuses partitions pour les projets de l’année prochaine, que j'ai envoyées aux choristes, ainsi que certaines vidéos d’échauffement de jazz réalisées par Marie Miault que je trouve intéressantes et accessibles :

https://www.youtube.com/watch?v=8kE2SAcsS0Q

Je me suis abonnée à la page facebook de l'Enseignement artistique à distance, mais n'ai pas vraiment trouvé d'outils intéressants. Je me suis inscrite au web binaire organisé par l’IFAC « Comment continuer à chanter » qui a eu lieu le 6 mai, mais compte tenu de son succès, une deuxième session a été programmée mardi 19 mai auquel je participe.

Comment avez-vous vécu vocalement le confinement… qui se prolonge pour les chanteurs ? 

Je profite de la période pour améliorer ma pratique personnelle, ce que je n’ai jamais le temps de faire. Je chante, j’écoute des choses, je rejoue du piano et je regarde les masters class de direction d’orchestre de Daniele Gatti. Elles sont diffusées sur YouTube et durent trois heures… inenvisageable dans une période de travail ordinaire où je passe mon temps à courir.

Pour ce qui est de ce que j'ai perçu du ressenti des choristes, c’est très différent selon chacune. Certaines étaient trop prises par leur travail ou trop peu disponibles dans cette période stressante et d’autres ont pu prendre le temps de chanter pour elles, tranquillement.

Comment envisagez-vous la rentrée ?

Pour ma part, je ne fais pas de plan sur la comète. J’attends de voir comment les choses évoluent. Nous nous adapterons, nous avons l'avantage d’être peu nombreuses ! Nous avons des projets de concerts en février et j’espère que nous pourrons les honorer.

Je dirige également l'EVUT, l'ensemble universitaire. J’envisage différents scenarii possibles, mais je ne prends pas de décision maintenant.